la Réforme et l'Enseignement de spécialité Théâtre

 Théâtre extrait du B. O. sur :

 https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=149136

  

              I.     Épreuve écrite et orale : généralités

 Durée : 3 heures 30 pour l'épreuve écrite, 30 minutes pour l'épreuve orale

 Un programme limitatif de deux œuvres étudiées en théorie et en pratique

 

          II.     Nature et objectifs de l'épreuve 

 

A.     Nature de l'épreuve 

 -  une partie écrite de culture théâtrale

 -  une partie orale de pratique et culture théâtrale.

 => Chacune des parties compte pour la moitié de la note globale.

 

B.     Objectifs de l'épreuve 

 En relation avec les attendus de fin de lycée du programme de spécialité en terminale, le candidat est évalué sur sa connaissance et sa compréhension du fait théâtral et sur sa capacité à formuler un jugement critique et organisé ainsi que sur ses qualités d'invention, de créativité et d'argumentation. Il est évalué aussi sur les compétences pratiques acquises dans le domaine de l'expression théâtrale.

 

        III.     Partie écrite de l'épreuve : Durée : 3 heures 30

 

C.     Modalités de l'épreuve

 

- Le sujet est constitué de deux parties et porte sur le programme limitatif national publié chaque année au BOEN.

 

- Le candidat traite les deux parties.

 

- La réponse aux consignes de chaque partie doit être rédigée et peut être accompagnée, pour la deuxième partie, de croquis ou de schémas.

 

D.    Première partie (8 points)

 La première partie comporte une question à traiter sous la forme d'un court essai, à partir de l'analyse d'un extrait de captation d'une des mises en scène de référence inscrite au programme. Cette première partie vise à évaluer les capacités du candidat à analyser un court extrait vidéo de théâtre, en s'appuyant sur sa culture de spectateur, ses connaissances théoriques et son expérience de plateau.

 

E.      Deuxième partie (12 points)

 La deuxième partie demande au candidat de formuler une proposition pour le plateau, sur une partie, un aspect ou une composante d'une des œuvres au programme, indiqué par le libellé du sujet. Le candidat justifie son projet de réalisation théâtrale en s'appuyant sur ses connaissances théoriques et son expérience pratique d'acteur et de spectateur. En proposant un processus de création et en le justifiant, en s'appuyant sur ses connaissances et sur son expérience du fait théâtral, le candidat rédige sa proposition, qui peut être accompagnée de croquis ou de schémas.

 

F.      Remarques

 - La consultation des textes du programme limitatif est autorisée pendant l'épreuve. Possibilité est laissée au candidat d'apporter le matériel nécessaire pour d'éventuels croquis.

 

G.     L'épreuve exige des candidats qu'ils traitent les deux parties.

 

        IV.     Informations complémentaires

 

H.    Visionnage de l'extrait de captation 

 L'extrait de captation choisi ne dépassera pas 5 minutes.

 Le jour de l'épreuve, on procède à trois visionnages collectifs espacés de 10 minutes à partir du début de l'épreuve.

 Le temps des deux visionnages est intégré à la durée de l'épreuve. En cas d'incident, la durée de l'incident est ajoutée à la durée de l'épreuve.

 Les modalités de diffusion du document sonore ou audiovisuel sont précisées dans le sujet.

 

I.       Barème et notation

 Le candidat est noté sur 20 points.

  

           V.     Partie orale de l'épreuve : Durée : 30 minutes

 - première partie : 10 minutes maximum ;

 - entretien : le temps restant.

 Temps de préparation : 30 minutes

 

  

J.        Modalités de l'épreuve

 1)      1. Première partie : travail théâtral

 

Pour chacune des deux œuvres inscrites au programme limitatif, le candidat se présente à l'examen avec une proposition de jeu préparée sur un extrait de la pièce.

 

Entre les deux propositions, le jury choisit l'extrait de l'œuvre que le candidat va interpréter. Pour cette interprétation, les candidats scolaires peuvent être seuls ou en groupe. La dimension collective de l'épreuve pratique peut en effet être admise, avec un effectif d'élèves approprié. Les interprètes sont choisis prioritairement dans l'enseignement de spécialité, et exclusivement parmi les élèves du lycée.

 

Dans ce cas, les entretiens qui suivent l'interprétation, toujours individuels, seront pour chaque candidat d'une durée de 20 minutes.

 

Le jury dispose du carnet de bord de l'élève. Y figure un document de synthèse, rédigé et visé par le professeur, qui décrit sommairement en une page les grandes étapes du travail de la classe. À l'issue de la prestation, le jury peut proposer au candidat une consigne de « re-jeu » (changement d'espace ou d'intention par exemple).

  

2)      2. Entretien

 À partir du document de synthèse, du carnet de bord et de la prestation à laquelle il vient d'assister, le jury interroge le candidat sur sa ou ses propositions scéniques, le ou les processus de création choisis, les liens qu'il peut établir entre son travail de plateau, sa pratique d'acteur et son expérience de spectateur. Le jury interroge également le candidat plus précisément sur l'un des éléments que le jury aura choisi d'approfondir. Le candidat peut faire état de ses recherches et de ses connaissances personnelles.

  

K.     Barème et notation

 Le candidat est noté sur 20 points, répartis comme suit :

- 12 points pour le travail théâtral 

- 8 points pour l'entretien

Théâtre Extrait du B. O du 5 avril 2012 n° 14 :

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59483

 

1)           Nature de l’épreuve 

L’épreuve de théâtre, affectée du coefficient 6, comprend deux parties : une partie écrite et une partie pratique suivie d’un entretien. Chacune des parties compte pour la moitié de la note globale.

 

2)           Objectifs de l’épreuve

L’épreuve évalue les capacités du candidat à analyser des documents, à mettre en relation une pratique réfléchie du plateau et une culture théâtrale maîtrisée (connaissance du programme, spectacles vus) pour construire un propos structuré en réponse aux consignes du sujet choisi.

 

3)           Partie écrite de l’épreuve obligatoire : culture théâtrale et artistique

Durée : 3 heures 30

Deux sujets au choix sont proposés au candidat. Chaque sujet est accompagné de documents iconographiques. Des documents écrits peuvent également être proposés. Pour les deux types de sujet, la rédaction peut être complétée par d’autres formes graphiques : croquis, schémas, collages d’éléments textuels ou iconographiques découpés dans les documents.
La consultation des textes du programme limitatif de référence est autorisée pendant l’épreuve.

 

- Sujet 1 au choix

Ce sujet porte sur l’élaboration d’un projet théâtral cohérent. En réponse aux consignes du sujet, le candidat analyse les documents proposés et élabore un projet personnel en justifiant ses choix. Situé en amont de la représentation, ce type de sujet sollicite les qualités d’imagination, d’inventivité et d’argumentation du candidat.

- Sujet 2 au choix

 Ce sujet porte sur l’analyse d’une ou de plusieurs réalisations théâtrales. Situé en aval de la représentation, il évalue les capacités d’analyse dramaturgique du candidat et leur mise en œuvre dans un propos organisé. En réponse aux consignes du sujet, le candidat identifie les partis pris esthétiques qui ont présidé à la création d’un ou de plusieurs spectacles mettant en scène l’œuvre de l’un des auteurs du programme limitatif. Le sujet peut encourager le candidat à donner un point de vue personnel au terme de son étude.

 

4)             Partie orale de l’épreuve obligatoire : pratique, culture et analyse théâtrale

Durée : 30 minutes

Temps de préparation : 30 minutes

L’épreuve orale est organisée en deux parties : un travail théâtral et un entretien


- Première partie : travail théâtral : 15 minutes maximum

À partir du travail réalisé pendant l’année et d’un extrait des œuvres inscrites au programme limitatif (ou d’un texte en relation cohérente avec le programme limitatif), le jury propose un sujet au candidat. Pour présenter sa prestation, celui-ci est accompagné de ses partenaires habituels. La proposition de jeu du candidat donne lieu à des questions du jury qui peut, en vue d’enrichir cette prestation, faire retravailler le passage présenté et proposer plusieurs exercices en rapport avec lui.


- Deuxième partie : entretien : le temps restant

L’entretien prend appui sur deux documents :

- une fiche pédagogique présentant les questions abordées dans le cadre du programme ainsi que la démarche suivie au cours de l’année scolaire. Elle énumère les diverses activités de l’année : pratique théâtrale, spectacle vus et étudiés, rencontre de professionnels, etc. Commune à tous les élèves de la classe, elle est rédigée par le professeur et signée par le chef d’établissement. Un modèle de fiche pédagogique est placé en annexe 5 de la présente note de service ;

- le journal de bord où figure le travail personnel du candidat, son parcours de spectateur et exposant, son point de vue réflexif et critique sur un aspect du travail de l’année que le candidat aura souhaité approfondir.À partir de la fiche pédagogique, du journal de bord et de la prestation à laquelle il vient d’assister, le jury interroge le candidat plus précisément sur l’un des éléments que le jury aura choisi d’approfondir. Il invite le candidat à se questionner sur sa pratique d’acteur et son expérience de spectateur. Le candidat peut faire état de ses recherches et de ses connaissances personnelles.


- Critères d’évaluation et notation

L’épreuve est notée sur 20 points répartis comme suit :

- première partie notée sur 12 points 

- seconde partie notée sur 8 points.

 

 Documents officiels

Programme : http://www.education.gouv.fr/cid53325/mene1019677a.html

Epreuve : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59483